Foire aux questions

Funebra NEWS

bpost met en place des mesures pour l'envoi des faire-parts:

La récurrence des plaintes concernant la distribution des faire-part de décès, en particulier pendant la période de fin...


Un corps incinéré à la place d'un autre:

Un entrepreneur de pompes funèbres devait prendre en charge un corps. Celui-ci avait disparu du home....


T'as fait quoi, comme études ? – Croque-mort !:

Ne dites pas à ma mère que je suis croque-mort, elle me croit diplômé de Paris-Dauphine. Bientôt, ce sera vrai : l'université lance, le 24 mars, un diplôme universitaire de " business manager funéraire ". Une première dans le secteur. Cette formation, qui existe en langue anglaise, était totalement absente en français.

Faire don de ses organes


Parce qu'un don d'organes est toujours un don de vie…

don d'organesEn Belgique le prélèvement et la transplantation d'organes et de tissus sont régis par une loi datant du 13 juin 1986 qui autorise le prélèvement d'organes et de tissus au moment du décès de tout citoyen belge ou étranger (du moins s'il est domicilié en Belgique depuis au moins six mois) à condition que la personne décédée n'ait pas manifesté son opposition de son vivant et à condition aussi, si rien n'a été dit au préalable, que la famille proche (parents, conjoint, enfants) ne s'y oppose également.

Pour la famille, se prononcer à ce moment-là est parfois particulièrement pénible.

Autant prendre les devants et lui épargner pareille épreuve. De votre vivant, vous pouvez remplir le formulaire pour la manifestation de la volonté concernant le prélèvement et la transplantation d'organes et de tissus après le décès.

L'administration communale transmettra alors votre décision au registre national qui sera obligatoirement consulté par les médecins lors du décès.

Lorsque une personne est déclarée en “état de mort cérébrale”, le prélèvement des organes peut s’effectuer, et ce quel que soit l’âge de la personne. Attention, cet état de “mort clinique” doit être constaté par procès verbal. Ce dernier sera rédigé par trois médecins qui ne dépendent ni de l’équipe de transplantation, ni de celle de prélèvement.

C'est à ce moment que les médecins vérifieront vos choix au registre national.

A tout moment de votre existence, vous pouvez revenir sur votre décision et la modifier dans un sens ou dans l'autre. La démarche est entièrement gratuite.

Le don d'organes est un acte gratuit et anonyme et effectué dans le respect dû à la dépouille mortelle.

Télécharger le formulaire

 

 

Liens Utiles